Le rituel dans la vie de l’enfant

Qu’est-ce qui vous vient en tête quand vous entendez le mot “rituel” ? Est-ce que vous vous imaginez un cercle de sorcières au clair de lune dansant autour d’un feu en prononçant des formules en latin ? 

Il est vrai qu’étymologiquement, “rituel” vient de “rite” et fait référence à une pratique spirituelle et religieuse. Mais il s’est bien étendu depuis et est devenu un équivalent de “routines” ou “habitudes”.

Et ces routines sont essentielles dans la vie de l’enfant.

Photo by Hugues de BUYER-MIMEURE on Unsplash

Qu'est-ce qu'un rituel ?

Dans ce cadre, un rituel, c’est un ensemble d’habitudes répétées dans le temps et dans l’espace. Une succession d’actions, qui reviennent de façon régulière dans le même ordre.

En fait, c’est un rendez-vous qui permet de rythmer le temps, de poser un cadre sécurisant.

Pour l’enfant en bas-âge, les rituels sont des façons d’appréhender le rapport aux différents moments de la journée.

Vous en utilisez déjà certainement, vous-même ou avec les enfants. Par exemple celle du matin: on se lève, on prend son petit-déjeuner, on se lave les dents, on s’habille, etc… Il y a fort à parier que ces actions sont toujours effectuées de la même façon, dans le même ordre et, si vous travaillez à l’extérieur et que vos enfants vont à l’école, probablement à la même heure, c’est un rituel !

Pour vous, à la maison ou au travail, vous avez aussi certainement vos petites habitudes et “manies”, vos propres routines (un carré de chocolat devant un film, changer les draps le dimanche, votre séance de sport hebdomadaire…).

À l’école et à la crèche des rituels sont toujours mis en place et votre enfant sait qu’en arrivant il va, par exemple, déposer son manteau à un endroit précis, puis faire telle action… toujours dans le même ordre.

Et ça c’est très rassurant pour lui.

Photo by Johannes Plenio on Unsplash

En quoi le rituel est bénéfique pour l’enfant ?

C’est rassurant

Imaginez-vous ce qu’est la vie d’un très jeune enfant ? Tout est nouveau pour lui, il y a tant à apprendre et à découvrir ! Le monde paraît si neuf et si vaste ! Ça semble très excitant et stimulant et ça l’est, mais pour lui c’est aussi très angoissant. Son cerveau n’est pas encore complètement mature et appréhender l’inconnu sans arrêt est très éprouvant.

L’enfant n’aime pas l’imprévisible, il ne s’y sent pas en sécurité. Comment le pourrait-il avec l’image d’un environnement inconstant ? Un monde mouvant, peu fiable puisqu’il est incapable d’anticiper ce qui va se passer.

C’est comme si vous vous retrouviez sur une île déserte et inconnue dont le paysage change sans arrêt, dont les chemins disparaissent ou prennent une autre direction tout seuls (comme les escaliers de Poudlard).

Les rituels permettent de jalonner le quotidien de l’enfant et de prévenir tout inattendu. Plus son quotidien est prévisible, plus votre enfant se sent en sécurité. Les routines clairement établies rassurent l’enfant, car elles lui permettent de savoir ce qui va arriver et de se situer dans le temps.

C’est un cadre indispensable qui lui sert de “mode d’emploi” pour appréhender le monde, qui lui fait le même effet que la première fois que vous avez compris comment fonctionnait votre super robot culinaire ou votre smartphone à trouze mille fonctions: “Ah c’est comme ça que ça marche !”. 

Il gagne en autonomie

Si on reprend l’image de l’île déserte et changeante, imaginez que dans cet environnement hostile se trouve une personne qui connaît les lieux, qui les maîtrise, qui sait où va tel chemin, à tel moment. Que feriez-vous ? Vous vous accrocheriez à cette personne de toutes vos forces, parce qu’elle serait la seule condition de votre survie. Vous seriez entièrement dépendant de cette personne. Maintenant, si sur cette île les chemins se mettaient à rester à leur place, s’ils allaient d’un point A à un point B une fois pour toutes et ne changeaient plus. Vous auriez besoin de votre guide la première fois, peut-être deux ou trois, et puis vous pourriez lui lâcher la main, vous dire “ok, je sais où va ce chemin, je l’ai déjà pris, je le connais, je peux le faire seul(e).”

Dans le monde de votre enfant, s’il n’y a pas de cadre établi grâce aux routines, vous êtes la seule personne capable de le guider dans l’inconnu. Et il est dépendant de vous, pour tout. Il ne se sent pas en sécurité et il a compris que vous êtes son seul élément fiable.

Alors qu’avec des rituels établis pour chaque moment de la journée, pour chaque événement, il comprend ce qu’il peut / doit faire et dans quel ordre. Il sait ce qui va se passer après, il sait où va le chemin, il se sent en contrôle et peut donc vous lâcher la main.

Il développe ainsi son autonomie et cela lui procure aussi un sentiment de fierté.

Photo by Guillaume de Germain on Unsplash

Nombre d’adultes disent détester la routine, il nous semble que c’est emprisonnant et ennuyeux. Ce n’est pas le cas des enfants pour lesquels la répétition des événements crée un climat sécurisant. 

Alors en famille, n’hésitez pas à créer le plus tôt possible des habitudes et des routines, notamment le matin et le soir. Créez vos propres rituels avec vos enfants, c’est important, c’est aussi comme cela que naissent des traditions familiales qui survivent de génération en génération. 

Si vous fouillez dans vos souvenirs, je suis sûre que vous trouverez quelques rituels d’enfance qui sont votre madeleine de Proust, de quoi vous soutenir et vous réchauffer toute votre vie: un chocolat chaud après une balade en hiver, les traditions de Noël, la cueillette des cerises en été…

Cherchez, trouvez, et chérissez ces rituels souvenirs. Et transmettez-les. Puis créez les vôtres. Quel sera le prochain pour vous ?

Le rituel dans la vie de l'enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.