Les Soufflelunes

Les Soufflelunes

Oyez oyez peuple Humain ! Aujourd’hui débute un mois d’août que nous consacrerons à la découverte de Siradane. Notre monde magique ne vous est pas totalement inconnu si vous êtes abonné aux échos, mais il reste bien mystérieux pour beaucoup d’autres.

Les chroniques vous en apprendront davantage au fil du temps ici même, et d’autres informations seront disséminées sur instagram pendant tout le mois.

Si vous vous demandez ce qu’est Siradane, je vous invite à découvrir cette brève présentation, avant d’entamer notre parcours découverte avec un peuple très important puisque c’est celui dont sont issus tous les rois et reines de Siradane, j’ai nommé les Soufflelunes.

Les Soufflelunes

La légende des Soufflelunes

La naissance d’une lignée

À Siradane, monde de magie et de merveilleux, l’Histoire et la légende se confondent à tel point qu’il est difficile de savoir où commence l’un et où finit l’autre. Les livres d’Histoire sont souvent également des livres d’histoires, nous commencerons donc comme eux.

Il était une fois, il y a bien longtemps, dans le monde magique de Siradane, des créatures fantastiques de toutes sortes qui tentaient de vivre ensemble en bonne entente, loin du monde des Humains. Cependant, chaque peuple ayant son propre système politique, ses lois et ses coutumes, ses amitiés et inimitiés, la cohabitation devint rapidement compliquée. 

Les dirigeants de chaque espèce se sont donc réunis, formant le premier conseil, le premier gouvernement général de Siradane. Mais ce ne fut pas suffisant. Les rivalités, les désaccords et les profondes différences entre eux, rendaient difficile toute entente et chaque décision prenait des allures de pugilat. 

Finalement, ils se mirent d’accord sur un point: il leur fallait un dirigeant commun qui centraliserait le pouvoir à Siradane. Quelqu’un de neutre. Ils ne pouvaient donc choisir l’un ou l’autre d’entre eux. Ce furent les Fées qui proposèrent d’aller chercher un Humain pour ce rôle et ce furent les Elfes qui proposèrent de demander leur avis à la Terre et à la Lune.

La Terre approuva le projet mais la Lune n’était pas d’accord. Cette dernière souhaitait son propre peuple, jalouse du lien très particulier que la Terre entretenait avec les Elfes. La Terre proposa alors un essai et demanda que les Fées aillent chercher un bébé Humain qui serait élevé pour devenir le fondateur d’un nouveau peuple dévoué à la Lune et à Siradane.

Ainsi fut fait. Les Fées revinrent avec une petite fille aux yeux gris et aux cheveux bruns et bouclés. Elle n’avait que quelques mois et était orpheline. En la voyant, la Lune fut submergée par une sorte d’amour maternel. Elle décida de l’élever mais demanda à ce que la petite passe plusieurs mois dans chacun des peuples à tour de rôle. Ils avaient besoin d’une reine qui connaisse intimement ses sujets. 

La légende raconte qu’avant de la laisser partir chez les Fées pour le début de sa vie en Siradane, la Lune souffla doucement sur l’enfant pour lui accorder le pouvoir de communiquer avec elle. Un croissant de lune apparut alors sur sa peau, sur son omoplate droite, et la Lune la nomma Agathe Soufflelune. Elle fut la première.

La naissance d’un peuple

Mais la Lune n’était pas entièrement satisfaite. Celle qu’elle considérait comme sa fille était parfaite, mais seule elle ne pouvait engendrer un peuple entier. Or c’était ce que voulait l’astre de la nuit. Un peuple issu de son souffle. Il leur fallait d’autres enfants.

Les Fées furent envoyées chez les Humains et revinrent avec d’autres bébés seuls au monde, à qui Siradane offrait une famille. Chacun d’eux reçut le don de la Lune. 

Plus tard, quand ils atteignirent l’âge adulte, il formèrent sept grandes familles qui devinrent le peuple des Soufflelunes. Comme le souhaitait l’astre de nuit, ils lui restèrent très attachés, faisant d’elle une mère et une Divinité à la fois. Son orgueil satisfait, la Lune se montra néanmoins véritablement bonne envers eux, protectrice et maternelle. Elle offrit son don, son souffle, à chaque nouvelle naissance, accordant à ses enfants ses pouvoirs d’empathie, de rêves prémonitoires, de sensibilité avec la possibilité de capter les émotions des autres même à distance. Ainsi que la capacité de communiquer avec elle.

La légende raconte encore qu’une seule fois au cours des siècles, elle refusa le don à un bébé. Nul ne sait ce qu’il est advenu de cet enfant. Ou peut-être que si…mais chut !

Les Soufflelunes aujourd’hui

Depuis cette époque, les rois et reines de Siradane sont issus de la lignée directe d’Agathe, les seuls à avoir eu le privilège de garder le patronyme de Soufflelune. À chaque nouvelle génération l’aîné (fille ou garçon) est désigné comme héritier et porte, par tradition, un prénom commençant par la lettre A. 

C’est Anastase Soufflelune qui porte aujourd’hui la couronne. Joyeux et bienveillant, c’est un bon souverain aux dires des peuples, magnanime mais juste. Sa femme, la reine Mechtilde est considérée comme une bienfaitrice. Elle est très attentive au bien-être des peuples, et n’hésite pas à faire entendre sa voix aux côtés de son époux. De leur union sont nées cinq princesses: Asphodèle, l’héritière, puis Brunilde, Céliphée, Danaé et Estrella. La petite Estrella n’a que dix ans et ses escapades et bêtises font déjà le bonheur des journaux à scandale. 

Car, si la tradition issue des premiers temps est restée et que chaque héritier passe plusieurs semaines dans chacun des peuples pendant son enfance avant de revenir au palais, les autres enfants royaux n’ont pas le droit de sortir du château. Pour le futur roi ou la future reine, cet apprentissage permet de sauvegarder neutralité et impartialité, ainsi qu’une certaine forme d’affection pour leurs peuples. Mais pour leurs frères et sœurs, cela peut engendrer de la frustration. 

Ainsi les princesses sont cloîtrées dans le palais aérien, et si les autres semblent s’en accommoder, ce n’est pas le cas de la petite Estrella dont vous entendrez sûrement parler de nouveau…

Une seule lignée souveraine donc, mais les autres branches du peuple Soufflelune ne sont pas en reste. Ils devinrent l’aristocratie de Siradane, les Hauts Juges, les Prêtres, les Gardes royaux et autres prestigieuses fonctions.

Il paraîtrait, que, de temps en temps, de nos jours encore, des Fées partiraient chez les Humains et que de nouvelles familles Soufflelunes soient créées à leur retour. Mais ceci est une autre histoire dont nous ne savons rien… ou presque.

bannière_soufflelunes

Et voici que se referme cette page historique ou légendaire (à vous de choisir) du monde de Siradane.

N’oubliez pas que si vous voulez en savoir plus et vous immerger plus profondément à Siradane, les échos sont là pour ça. Vous pouvez aller les découvrir ici:

Les Soufflelunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.